Articles avec le tag ‘Education’

Le Président de la Région Martinique, Serge Letchimy rencontre Victorin Lurel, Ministre des Outre-mers

Mardi 26 juin 2012

COMMUNIQUE

Le Député Serge Letchimy à rencontré ce lundi 25 juin 2012, le Ministre chargé des Outremers, Victorin Lurel.

Cet échange portait essentiellement sur 3 points :

1. La situation critique de l’hôpital public en Martinique

Le Député Letchimy à rappelé les difficultés structurelles auxquelles sont confrontées les hôpitaux de Martinique et plus particulièrement le relèvement du coefficient géographique de tarification , le financement des créances irrécouvrables, le financement des missions d’intérêt général, et le besoin d’amplification de la concertation.

Conscient de l’importance des enjeux le Ministre Lurel s’attache à apporter des réponses.

2. La situation du système éducatif en Martinique

Le député Letchimy à rappelé les revendications de l’ensemble des syndicats du personnel de l’Éducation nationale de Martinique regroupé dans le « front commun de l’éducation », notamment au regard des modalités de la gestion de la carrière des enseignants et de la réussite éducative des jeunes qui leurs sont confiés. Il a aussi particulièrement insisté sur le maintien en Martinique des lauréats des concours de l’Education nationale.

3. Suite de la loi Letchimy

Le député Letchimy à sensibilisé le Ministre des Outremers sur l’attente des bénéficiaires de la loi portant sur la résorption de l’habitat insalubre et indigne. En ce sens, un agenda de la rédaction et de la publication des arrêtés à été convenu.

Le maire de Fort-de-France et le Président de la Région, visitent la crèche « LES BISOUNOUS » et signe une convention pour l’octroi d’une aide à l’investissement

Lundi 25 juin 2012

 COMMUNIQUE

La fermeture de la structure d’accueil de la petite enfance «Les Bisounous» avait défrayé la chronique ces derniers mois. Une association a eu l’audace d’initier la reprise de l’activité en se portant repreneur auprès du Tribunal de Commerce à l’issue de la liquidation de l’ancienne structure.

Le Conseil Régional a pour sa part, accompagné les démarches pour permettre et faciliter le meilleur partenariat des instances en charge de ce secteur (Conseil Général, CAF..)

Les deux Collectivités, dont la Ville propriétaire de l’ensemble immobilier, se sont rendues ce samedi 23 juin à 10 heures, à la structure d’accueil située à Sainte-Thérése, à Fort-de-France.

Le Président du Conseil régional a signé officiellement la convention permettant l’octroi par la collectivité d’une aide à l’investissement de 80 000 euros.
Pour rappel, la reprise de cette structure permettra le maintien ou la création de 12 emplois.

Lettre ouverte au Ministre de l’Education

Jeudi 21 juin 2012

Monsieur le Ministre,

Je suis interpellé par les représentants d’une coordination de l’ensemble des syndicats des personnels de l’éducation nationale regroupés dans le « front commun de l’éducation ».

Au cours de  l’entretien que je leur ai récemment accordé, ils m’ont fait état de la situation alarmante de l’éducation en Martinique, et particulièrement au regard des modalités de gestion de leur carrière et de la réussite éducative des jeunes qui leur sont confiés.

Les informations portées à ma connaissance sur les résultats aux examens très inférieurs aux moyennes nationales, le taux de redoublement en seconde, le taux de réussite au baccalauréat, le décrochage scolaire, indiquent clairement que la situation de l’École en Martinique est loin de répondre à cette nécessité de réussite, d’excellence qu’attendent nos jeunes.

A ce sujet, j’ai eu l’occasion d’interpeller votre prédécesseur sur la validité des choix effectués dans les Territoire d’outre-mer et singulièrement en Martinique.

Au moment où la politique scolaire en France va prendre de nouvelles orientations, le Front commun de l’Education demande d’être reçu collectivement par vous.

Pour votre parfaite information, je vous fais tenir ci-joint un exemplaire de la « Lettre ouverte du Front commun de l’Education » ;

Je vous remercie par avance de la bienveillante attention que vous porterez à leur démarche, et reste en attente des suites que vous souhaitez donner à leur demande.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Serge Letchimy
Député de Martinique
Président du Conseil régional

COMMISSION PERMANENTE DU 16 NOVEMBRE 2010

Vendredi 19 novembre 2010

DES ACTIONS DE SOLIDARITE POUR LA COMMISSION  PERMANENTE DU JOUR

Pour cette commission permanente du 16 novembre, deux actions de solidarités fortes sont à retenir ainsi que l’engagement des élus de soutenir la  campagne de promotion du tourisme  martiniquais et d’encourager le développement d’actions sportives, culturelles, associatives.

ACTION DE SOLIDARITE EN FAVEUR DE SAINTE-LUCIE

Serge Letchimy a fait un compte-rendu de la situation de l’île de Sainte-Lucie qu’il a jugé préoccupante en raison de l’importance des sinistres de certaines régions. Il a indiqué l’objectif de la démarche entreprise par les présidents des Régions de Guadeloupe, Guyane et Martinique, dans le cadre de l’Union Régionale des Antilles Guyane.

Il a ainsi proposé que la Région Martinique puisse engager au même titre que les deux  autres régions, 80 000 € afin de financer tout type  de soutien de base  qui pourrait être apporté à Sainte-Lucie  tels : l’adduction et le traitement d’eau, la fourniture de matériaux et d’équipements, un accompagnement technologique sur certains procédés…

Le président a demandé à la commission permanente de l’autoriser  à mener à bien cette action de coopération.

FONDS DE SECOURS POUR LES AGRICULTEURS ET LES PECHEURS…

Suite au passage du cyclone Tomas de nombreux dégâts ont été constatés sur certaines exploitations agricoles mais également dans le secteur de la pêche de Martinique. Une réunion tenue avec les structures représentatives de ces deux secteurs a permis de faire le point sur la situation et de lancer des pistes de réflexions sur les différentes indemnités et aides financières possibles (fonds de secours, fonds de calamité, fonds de garantie agricole, contrepartie régionale dans le cadre du dispositif FEADER afin d’optimiser l’utilisation des crédits…)

Une méthode devra être définie afin de recenser les agriculteurs et pêcheurs touchés par ce cyclone  pour la mise en place d’un dispositif d’indemnisations.

FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE PROMOTION DE LA DESTINATION MARTINIQUE

Une campagne nationale de promotion de la destination Martinique doit être mise en place. Le Conseil régional, le 13 juillet 2010, avait voté le principe de sa participation au financement de cette opération. Le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) a proposé un nouveau plan de financement: aides publiques Région et FEDER 878 850 € (soit 90 %) et CMT 97 650 € (soit 10 %), approuvé par la Commission permanente.

Outre ces points, on retiendra la décision de la commission permanente d’apporter sa contribution financière dans les domaines suivants.

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Des demandes pour études supérieures ont été accordées pour un montant total de 287 688,90 € (dont 16 pour études à l’étranger et 176 pour cursus études supérieures lorsque la filière n’existe pas en Martinique, écoles privées de Martinique…)

HABITAT

Huit subventions ont été accordées dans le cadre du dispositif d’Aide à la Construction Durable pour un montant de 100 000 €.

SANTE

Dans le cadre de sa politique de santé, les élus ont apporté un soutien pour des manifestations diverses à  caractère de prévention et de sensibilisation pour un montant de 13 600 €.

S’agissant des équipements, 15 000 € ont été accordées à deux organismes pour la réalisation d’investissements.

Une aide de 212 136 € (en Autorisation de Programme)  a été accordée au CHU de Fort-de-France pour la remise en  état de sa voirie et de ses espaces verts.

Les Ecoles de l’IFSI, de sage-femmes et de kinésithérapeutes reçoivent des subventions pour un montant de 180 110 € affectées à des travaux d’équipements en climatisation pour leurs locaux.

COHESION SOCIALE

Au titre de la politique de cohésion sociale, divers organismes et associations ont reçu  une aide globale de 24 761 €  afin de mettre en œuvre des manifestations ou actions à caractère social et d’insertion ou pour leur programme d’actions 7 500 €.

Kits d’urgence

Les élus ont donné un avis favorable pour l’acquisition de kits d’urgence affectés à la commune du Morne vert pour un montant de 42 593 €.

Le principe de la contribution  de la Région pour l’équipement de toutes les communes de l’île en matière de kits de survie. Des initiatives seront prises en ce sens.

S’agissant des demandes relatives aux aménagements, équipements, investissements et structures d’accueil 7 organismes ont obtenu une subvention  pour leur permettre de réaliser leurs opérations. Montant total :  123 273 € Deux organismes ont bénéficié d’une aide pour fonctionnement pour un montant global de 43 000 €.

Avis favorable a été donné pour la convention pluriannuelle entre la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) et la Région pour un montant de 45 000 €

Dans le cadre du dispositif de solidarité aux personnes 251 demandes ont été examinées dont 44 pour des travaux de réparation (64 500 €) ; 42 demandes d’aide pour études (38 100€) ; 130 aides pour famille en difficulté (111 238 €) ; 35 pour équipements en matériels informatiques (18 500 €).

Plan exceptionnel du Conseil régional pour les ateliers et chantiers d’insertion en Martinique

Le Conseil régional a initié un plan de relance afin d’apporter une réponse à la situation de crise économique que connaît la Martinique et qui s’est particulièrement dégradée sur les deux dernières années. La Région a décidé d’intervenir dans le secteur de l’insertion par l’activité. Elle s’engage auprès de l’Insertion par l’Activité Economique en assurant : un soutien à l’investissement  et au fonctionnement à côté des autres partenaires financiers pour un montant d’environ 939 702 €, et un soutien à la formation pour un montant de 498 298 €. Les structures d’insertion associatives qui propose des actions d’insertion par l’activité économique à des personnes en difficulté face à l’emploi, peuvent en bénéficier aussi.

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Pour l’élimination des véhicules hors d’usage (VHU), décidée dans le cadre de la procédure d’urgence, contre l’épidémie de dengue, la commission permanente a mis en place un dispositif d’aide aux communes doté d’une enveloppe financière de 235 000 €. Ce ne sont pas moins de 10 000 véhicules traités sur une période de six mois.

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Trois aides forfaitaires ont été accordées à des Offices de Tourisme de commune pour 22 618,81 €.

Deux entreprises en cours de création ont reçu une aide de 45 698 €. Les élus se sont également prononcés sur des demandes d’exonération de droits d’octroi de mer. Ont également été évoqués à cette occasion, la question de l’harmonisation des taux d’octroi de mer entre la Guadeloupe et la Martinique, ainsi que les problèmes liés à la constitution des prix des produits.

AGRICULTURE

Dans le cadre de la restructuration et de la modernisation de la filière cunicole, les élus ont émis un avis favorable pour une subvention de 123 230,18 €.

PECHE

Cinq marins-pêcheurs bénéficieront d’une aide globale de 9 424,62€. Deux demandes d’accès au dispositif de l’Aide Régionale à l’Emploi de Matelot pour 3 000 € ont été également actées.

FORMATION PROFESSIONNELLE

Au titre de la politique de formation professionnelle diverses demandes ont été examinées sur les dispositifs suivants : aides individuelles 114 982,13 € ; aide à la formation en mobilité 44 099,58 € ; aide au titre de la VAE 1 260 €, aide individuelles aux salarié 1 343,74 €.

Les élus ont également donné un avis favorable  sur les dossiers suivants : demande de subvention de l’AMEP- 50 000 € ;  aides aux Projets d’Actions Educatives (PAE) 65 586 €

213 572 €, c’est le montant accordé pour 83 demandes relatives aux bourses sanitaires et sociales.

SPORT

Diverses demandes ont été examinées au titre de l’aide accordée pour l’organisation ou la participation à des manifestations sportives pour un montant de 82 800 €. Six  dossiers de demandes de subventions ont été accordées pour des formations sportives 21 500 €.

La commission a donné un avis favorable pour le renouvellement des membres de la commission ad’hoc « élite régionale » et validé la mise en œuvre de nouveaux critères d’attribution.

CULTURE

Dans le cadre de sa politique culturelle, les élus ont donné un avis favorable sur les de mandes suivantes : aide à la diffusion culturelle et aux manifestations 157 080,06 € ; aide à la production audio-visuelle 178 000 € ;  aide à des organismes  pour  leur programme d’actions et  pour leur création 21 500 € ; aide à l’équipement 10 048,11 €.